Les autres catégories d’alopécies



La pelade :

La pelade est une chute des cheveux ou de poils par plaques. Des zones imberbes plus ou moins grosses se forment en «patch» bien délimités. Dans la majorité des cas, les cheveux repoussent d'eux-mêmes au bout de quelques mois sans qu'il soit nécessaire de procéder à un traitement.

Elle touche aussi bien les hommes que les femmes et se manifeste souvent avant 20 ans. Elle peut être fréquente et récidivante sur un même individu.


Les spécialistes n’arrivent toujours pas à déterminer la cause  de la maladie et ne savent pronostiquer une éventuelle aggravation. Les traitements sont encore peu satisfaisants car ils n’évitent pas de récidive. Il est conseillé de consulter un dermatologue si la pelade est importante ou persistante.


La trichotillomanie :


La trichotillomanie désigne la manie de s’entortiller les cheveux jusqu’à les arracher. Ce comportement impulsif peut être irrégulier ou continu, d’une intensité et d’une localisation variable. Le trichotillomane arrache ses poils ou cheveux provoquant une alopécie partielle sur les zones concernées.


Cette affection médicale peut témoigner d’un trouble psychique. Les causes de ce TOC ne sont pas clairement définies. Les crises peuvent être déclenchées par le stress, l’angoisse, l’ennui, la dépression ou suite à un traumatisme.


Il existe plusieurs types de thérapies : l’entrainement à la relaxation, l’hypnose,  une prise en charge psychologique, une psychothérapie comportementale,  ou éventuellement des antidépresseurs.